You are currently viewing Défi moins de portable : « Oui mais… » tes freins.

Défi moins de portable : « Oui mais… » tes freins.

« Oui mais, ce n’est pas le bon moment »

En général, on sait très bien ce qu’il faudrait faire (ou pas!) pour se sentir bien. Ce n’est pas au niveau de la théorie que ça bloque, mais plutôt au moment de mettre toutes les belles leçons en pratique.

Or, il faut accepter que, parfois, le bon moment… ce n’est pas maintenant ! On peut avoir bien d’autres choses à gérer que de s’imposer un nouvel impératif, et c’est OK.

Alors ne culpabilise pas si tu ne te sens pas prêt.e à limiter l’utilisation de ton portable pour le moment.

Cet été, je savais parfaitement bien que je surconsommais mon téléphone, et il était hors de question de faire autrement. Mais à partir du moment où je sens que cette habitude me fait plus de mal que de bien, je sais qu’il est temps d’y remédier. C’est pour cela que je me suis lancé le défi de (encore une fois!) limiter la place de mon portable dans ma vie : c’était le bon moment pour moi.

Et comme je sais que c’est difficile, je te propose de nous serrer les coudes!

« Oui mais, chacun.e son truc! »

Se serrer les coudes ne veut pas forcément dire qu’on va suivre les mêmes étapes. C’est une évidence, nous sommes tou.te.s très différent.e.s : chacun.e son rythme, ses habitudes, ses blocages et ses motivations. Après tout, je ne te connais pas aussi bien que tu te connais toi : c’est toi qui sais ce qui te convient le mieux.

Il n’est donc pas question de t’imposer une façon de faire. D’ailleurs, peut-être n’as-tu pas besoin de supprimer ton portable la nuit. J’ai reçu plein de messages d’instabonnées qui m’expliquaient qu’elles utilisaient le mode avion. Or, ça n’a aucune efficacité dans mon cas. L’obstacle est bien trop facile à surmonter pour moi, et c’est pour cela qu’il vaut mieux que je pose mon portable dans une autre pièce.

Alors voilà : tu fais en fonction de toi!

Mon rôle s’arrête à t’encourager, à t’exposer les astuces que j’ai trouvées en espérant qu’elles puissent t’être utiles, et à te confier mes blocages en espérant que ça te rassurera en te montrant que tu n’es pas seul.e dans cette galère.

« Oui mais, c’est trop difficile! »

Si abandonner ton téléphone te parait insurmontable :

  • soit ce n’est pas le bon moment pour toi (sois patient.e et indulgent.e envers toi-même, le moment viendra! En tout cas, en attendant, l’idée fait son chemin!)
  • soit le défi que tu t’imposes est trop ambitieux par rapport à ta situation actuelle.

Imagine : si tu n’as jamais couru de ta vie et que tu décides de mettre à la course à pied, tu ne vas pas te fixer l’objectif de courir un marathon dès la première sortie! Non, tu vas y aller progressivement en augmentant le niveau de difficulté en fonction de tes progrès. Eh bien là c’est pareil!

Il te suffit donc de trouver quel est le PPPPP (Premier Plus Petit Pas Possible) cohérent par rapport à ton point de départ. Tu peux commencer par faire un petit état des lieux de ton utilisation du portable, et te demander par où et comment tu pourrais commencer. Quelque chose d’ambitieux si tu veux, mais qui soit réalisable pour ne pas te décourager.

Tu as trouvé ? C’est parti pour le défi !

Laisser un commentaire