Lire pour (se) faire plaisir.

Lire pour (se) faire plaisir.

Aaaah la lecture ! Vaste sujet, qui encourage bien des conversations débutant par le fameux « Les jeunes d’aujourd’hui… » ou encore « Moi, de mon temps… »! C’est vrai qu’à l’heure du numérique, les pratiques ont changé. Mais cela ne doit pas pour autant nous décourager de donner le goût de lire aux enfants, et de les encourager à pratiquer, surtout en cette période de confinement. Aussi, je te propose aujourd’hui une idée d’activité toute simple, qui fera bien des heureux !

Lire pour soi, lire pour les autres

Cette activité fonctionne pour tous les âges : que ton enfant commence l’acquisition de la lecture ou qu’il soit un ado un peu rebelle qui rechigne à ouvrir ses bouquins. Et bien évidemment, ça marche aussi pour toi, parent planqué derrière ton écran! 😏 L’idée est très simple : il suffit de proposer de lire à voix haute, pour un auditoire. Si ton enfant aime déjà lire, cela lui fera sans doute un grand plaisir de partager cela avec quelqu’un… et s’il n’aime pas, eh bien, l’appétit vient en mangeant! 😜

Lire à voix haute, une activité géniale à tous les âges !

Je vais reprendre ma casquette de prof de Français, et t’expliquer avec GRRRAND enthousiasme pourquoi lire à haute voix, c’est la plus top de toutes les activités! Sache tout d’abord que c’est malheureusement un exercice qu’on pratique beaucoup trop peu en classe. Tu te doutes de la raison : classes bondées, programme chargé, emploi du temps serré… et, avouons-le, l’impression qu’il y a plus important à faire ailleurs. Dommage, mille fois dommage! Car vois-tu, il est possible de savoir si quelqu’un a compris un texte rien qu’en l’écoutant le lire! Tu repères ainsi sur quels mots il accroche, s’il met l’intonation, s’il a repéré les personnages, etc. C’est pour cette raison que cette activité doit aussi (et je dirais presque SURTOUT!) être proposée aux grands! Allez les ados! Au boulot! 😜

Petits conseils pour bien choisir son texte…

Le but va donc être de lire en rendant le texte le plus vivant possible! Je dois cependant te donner ici quelques petits conseils :

  • Suivant le niveau du lecteur ou de la lectrice, tu ne peux pas attendre que le texte soit parfaitement lu dès la première fois. Il va sans doute falloir une première lecture pour comprendre le sens, et seulement après on réfléchira à la tonalité. Et quand je parle de niveau de lecture, évidemment, je ne parle pas d’âge! Un.e petit.e CP peut très bien s’en sortir comme un.e chef.fe quand un.e collégien.ne ânonnera plus qu’il/elle ne lira! Alors aucune pression : c’est justement l’occasion d’observer les progrès!
  • Choisis (ou choisissez!) le texte en privilégiant tout d’abord les passages vivants, avec des dialogues et plusieurs personnages, pour éviter l’ennui. Cela peut d’ailleurs être très sympa de faire des voix différentes en fonction des personnages.
    Et puis, si le niveau de lecture est (très) bon, tu peux te diriger vers des textes plus difficiles à mettre en voix sans se lasser : des descriptions par exemple!

Lecture à plusieurs voix

Une lecture à plusieurs voix peut s’avérer très sympa! C’est un bon moment de partage et d’échange, entre parent(s) et enfant(s), bien sûr, mais aussi entre frère(s) et sœur(s) par exemple !

De plus, partager la lecture, c’est la rendre moins effrayante pour celles et ceux que lire angoisse, les dyslexiques par exemple. Encore une fois, il ne s’agit pas de se mettre la pression, alors on y va en douceur! D’ailleurs, je t’encourage à lire ou relire l’article « Au bon plaisir de lire », que j’ai rédigé à ce sujet!

Et surtout, lire pour quelqu’un !

Toute l’astuce de cette activité repose sur l’idée de lire POUR quelqu’un : occuper ses frères et sœurs, changer les idées de ses grands-parents confinés… C’est aussi laisser une place à la créativité et à l’élaboration de projets. En effet, si la lecture peut se faire « directement », parce que la maison est remplie d’une grande fratrie ou bien en téléphonant aux personnes âgées, ce n’est pas toujours possible. Alors pourquoi ne pas enregistrer la lecture, en audio ou en vidéo, puis l’envoyer ? Une bonne façon d’allier le numérique au papier! En outre, pour toutes celles et ceux qui manquent de confiance en eux/elles, cela permet de recommencer, mais aussi de garder une trace pour constater les grands progrès effectués! Et qui sait? Cela leur donnera peut-être envie de proposer leur aide aux associations qui enregistrent des lectures audio pour les personnes qui ne peuvent pas lire (handicap, accident), comme celle-ci par exemple ?

Tu vois, je ne t’avais pas menti, cette activité est top non ? Alors bonne lecture, et à bientôt! 😘

Laisser un commentaire