You are currently viewing L’outil pour parent rêvant d’une grasse matinée!

L’outil pour parent rêvant d’une grasse matinée!

« Pitié une grasse mat’! » : C’est ton rêve le plus fou, mais à la loterie des enfants tu as pioché des spécimens (très) lève-tôt ?
Tu as engendré un.e TDA/H qui saute partout avant même que le soleil n’ait dardé la terre endormie de ses premiers rayons ? (Le manque de sommeil n’est pas incompatible avec une petite touche de poésie!)
Alors la « Liste du saut du lit » est pour toi!

La liste du saut du lit

Le principe de « La liste du saut du lit » est très simple : il s’agit d’énoncer très précisément ce que ton enfant peut faire ou pas en se levant le week-end (ou n’importe quel matin où tu as la possibilité de dormir un peu plus longtemps que d’habitude), de façon à respecter le sommeil du reste de la famille.

Cela commence par l’heure du lever. « Se lever le plus tard possible », c’est très subjectif! Alors on est précis : «Avant 6 heures du matin, tu restes dans ton lit et tu essaies de te rendormir». Evidemment, équiper sa chambre d’un réveil est un incontournable! Il existe même des modèles adaptés aux enfants qui ne savent pas encore lire l’heure, comme par exemple celui-ci, qui indique par un voyant lumineux le moment où on peut se lever.

Ensuite, on dresse la liste des choses que ton enfant a le droit (en fonction des règles de la maison) et la capacité (en fonction de son âge) de faire à son lever. Choisissez ensemble des activités calmes, qui permettront au reste de la maison de dormir plus longtemps, sans avoir à s’inquiéter.
Par exemple : « Tu peux regarder la télé en mettant le volume sur 5 maximum. Si tu as faim, tu as le droit de manger dans la cuisine uniquement, et tu mets ensuite tes couverts dans le lave-vaisselle. »

Le but : être le ou la plus clair.e possible sur ce qui est permis et sur ce qui ne l’est pas. Histoire de ne pas vivre un réveil cauchemardesque, en découvrant que le tapis blanc du salon a mangé du chocolat chaud pendant qu’on faisait de beaux rêves!

Avant de poursuivre en te donnant quelques trucs et astuces pour compléter la liste, je te propose dès à présent de découvrir le template tout prêt à télécharger et à imprimer que j’ai créé pour toi, si jamais tu n’as ni l’envie ni le courage de proposer à tes enfants de créer leur propre liste :

Quand ton problème, c’est le soir…

Quand il s’agit du sommeil des enfants, on entend surtout beaucoup parler de celleux qui se réveillent très très (trop!) tôt. Pourtant, il en existe une autre catégorie : celleux qui s’endorment très très (trop!) tard. C’est d’ailleurs mon expérience, que je relatais dans cette Chronique Buissonnière.

Il se peut aussi que tu finisses par rencontrer le problème le jour où tes enfants entreront dans l’adolescence. A cet âge-là en effet, la sécrétion de mélatonine (l’hormone du sommeil) se décale, retardant ainsi l’endormissement.

Dans tous les cas, le principe de la liste au saut du lit fonctionne aussi : il suffit d’adapter la liste et l’environnement de façon à ce que ton enfant, ton ado, s’adonne à des activités calmes et apaisantes, en attendant le sommeil.

Bisbilles au pays du manque de sommeil

Le problème, quand on manque de sommeil, c’est que ça n’aide pas à rester calme et à avoir les idées claires. En outre, chacun.e a son propre vécu quant au sommeil, sa propre vision des choses et ses propres limites. Tout ça mis bout à bout, cela peut faire des étincelles! Eh oui, quand personne n’a la même vision des choses, et que tout le monde est fatigué, ce n’est pas toujours facile de maintenir une atmosphère paisible au sein du foyer… et du couple parental. Ainsi, ne te sens pas obligé.e de mettre en place des propositions que je te fais ici si elles te mettent mal à l’aise. Tu peux tester, ajuster, avancer pas à pas, reculer… quand on est parent, on tâtonne, est c’est normal!

Activités calmes & aménagement adapté

Sans écrans… si possible

L’idéal, si tu le peux, c’est de faire en sorte que les activités proposées ne consistent pas à utiliser des écrans, surtout pour le soir. En effet, la lumière bleue retarde l’arrivée du sommeil. Hélas, cette volonté de ne pas avoir recours aux écrans va peut-être t’amener à devoir laisser de côté des idées d’activités pourtant super pour tous les âges, comme par exemple écouter des podcasts ou avoir recours à des enregistrements d’ASMR ou de méditations. C’est bien dommage!

Des livres… même quand on ne sait pas (ou qu’on n’aime pas) lire

Les livres sont évidemment une super solution pour s’occuper calmement. Ton enfant sait et aime lire? Parfait !

Ton enfant ne sait pas lire ?
Pas de panique, il existe plein de solutions ! Mise sur les livres ou magazines audio (Astuce : les magazines mensuels « Les Belles Histoires » ou « Histoires pour les petits » sont une vraie mine d’or. En plus, on peut très facilement les trouver d’occasion!). Tu peux aussi faire l’acquisition d’une boîte à histoires, par exemple la Lunii, mais il en existe plein d’autres.

Ton enfant/ado n’aime pas lire avec les yeux ?
Lire avec les oreilles, c’est lire aussi! Les livres audios conviennent aussi très bien pour les grand.e.s!
Et puis lire, c’est lire, peu importe quoi! Peut-être te désespères-tu que ton ado dévore les mangas, ou les magazines, plutôt que les romans, mais peu importe! C’est très intéressant aussi!

Un équipement adapté

Pour que ces activités soient possibles, il va peut-être falloir envisager l’acquisition d’un équipement adapté pour la chambre :

  • on en a parlé plus haut, un réveil c’est incontournable
  • une lampe de chevet, si possible pas trop violente. C’est bête mais ça n’encourage pas à la lecture s’il faut se relever pour appuyer sur l’interrupteur général. De la même façon, rien de plus désagréable que de lire quand on a l’impression de recevoir la lumière d’un projecteur en plein visage! Le confort, c’est important!
  • une liseuse peut être une bonne idée… à creuser !
  • qui dit livres ou magazines CD dit… lecteur CD! Il en existe pour tous les âges.

Des jeux?… Pourquoi pas mais…

Tu peux également dresser avec ton enfant la liste des jeux qu’iel pourra utiliser, que ce soit très tôt le matin, ou le soir. Cette liste dépendra vraiment de la situation et de ton enfant. Par exemple, un casse-tête comme un Tétris ou un Perplexus peut très bien s’utiliser même dans son lit. CEPENDANT si ça provoque chez ton enfant des crises de frustration incroyables quand iel est en situation d’échec, ce n’est une avance pour personne! 😅

N’hésite pas à partager tes retours si tu testes l’idée! 😘

Laisser un commentaire